Les dernières chroniques

Tortues à l'infini (GREEN)

9.1.18


Titre : Tortues à l'infini
Titre VO : Turtles All the Way Down
Gallimard Jeunesse (On lit plus fort) — 2017
341 pages



- Résumé -
Aza, seize ans, n'avait pas l'intention de tenter de résoudre l'énigme de ce milliardaire en fuite, Russell Pickett. Mais une récompense de cent mille dollars est en jeu, et sa Meilleure et Plus Intrépide Amie Daisy a très envie de mener l'enquête. Ensemble, elles vont traverser la petite distance et les grands écarts qui les séparent du fils de Russell Pickett : Davis. Aza essaye d'être une bonne détective, une bonne amie, une bonne fille, une bonne élève, tout en étant prise dans la spirale vertigineuse de ses pensées obsessionnelles.

Mon avis :
Je tenais tout d'abord à remercier les éditions Gallimard Jeunesse (On lit plus fort) pour ce partenariat. J'étais curieuse et mitigée, le résumé me plaisait, j'avais un bon souvenir de Nos étoiles contraires sans plus. J'avais envie de le découvrir, mais quand j'en aurais réellement l'envie, comme tous les romans contemporains et réalistes. J'en ressors mitigée, en tout cas moins emballée que pour Nos étoiles contraires, après c'est une affaire de goût et John Green a souvent prouvé qu'on peut aimer un de ses romans et détester le suivant. Mon avis est donc ce qu'il est et peut-être qu'il va vous falloir tester pour savoir s'il vous plaira ou non !

En attendant, je pense que ma chronique sera assez brève sur le sujet. Je ne vais pas m'étendre sur des millions de points, juste ce qui m'a le plus dérangé et ce que j'ai vraiment aimé. On va commencer par le positif.

J'ai adoré Daisy. C'est une fille pleine de vie, on sent qu'elle en a bavé dans sa vie et qu'elle traverse beaucoup de choses compliquées ; c'est réellement dommage qu'on ne s'intéresse pas plus à elle parce qu'Aza s'occupe trop de son nombril. Du coup, la personnalité super géniale de Daisy passe pour de la superficialité. Daisy est fan de Star Wars et elle écrit des fanfictions qui m'amusent tellement que j'aimerais les lire en vrai ! Autre personnage vraiment très agréable à suivre, c'est Davis, charmant et bienveillant, j'aurais réellement aimé en savoir davantage sur lui. Dernier point positif du roman la plume de John Green qui reste magnifique, travaillée dans les émotions, travaillée dans le sujet et les thèmes abordés. C'est un régal à lire, c'est fluide et riche, prenant et captivant du début à la fin pour peu que l'on se concentre sur les mots.

Après, l'histoire m'a entièrement déçue. L'enquête qui semble être méga importante dans le résumé couvre à peine une centaine de pages : un peu au début et un peu à la fin. C'est secondaire. Même la romance entre Davis et Aza est tertiaire. Du coup, j'ai vraiment eu du mal à rester à fond dans l'intrigue qui tourne autour d'Aza, Aza, Aza et … Aza. Autant vous dire que si vous n'arrivez pas à adhérer au personnage (comme moi), ça va être coton pour apprécier le roman.

Autant les messages, la philosophie, les thèmes abordés sont géniaux, autant Aza était un enfer. J'ai aimé qu'on me parle de deuil, d'acception de la mort, de famille, d'amitié et d'amour, de maladies, de maturité. Des thèmes que John Green sait faire vibrer et j'ai adoré découvrir tout le fourmillement de pensées d'Aza. Je suis une introvertie, à un stade proche d'Aza, je pense constamment à des milliers de trucs qui me font penser à des milliers de trucs. Je suis donc dans mon monde en permanence, ce qui peut s'avérer très problématique pour moi comme pour les autres.

Je comprends Aza. Malheureusement, elle est tellement égoïste et tellement énervante que j'ai fini par être indifférente. Je ne pourrais pas vivre avec quelqu'un qui croit constamment être malade, ou chopper un truc à chaque mètre qu'il fait dans sa vie. Elle se fiche de Daisy et de Davis, elle est indifférente à tout, seule sa fichue maladie lui occupe le cerveau. C'est même pas un fourmillement de pensées comme les introverties, c'est un fourmillement de pensée sur « moi, moi, maladie, moi, maladie, moi, moi, maladie ». Ca tourne en rond sur plus de deux cent pages.

Bref, à part Aza, tout est génial dans ce roman. Mais comme Aza occupe 70% du roman, cette lecture fut une expérience enrichissante, une découverte intéressante et un bon moment de lecture. Malheureusement, tout ceci restera dans une appréciation globale mitigée où j'aurais aimé avoir plus de TOUT (Daisy, Davis, la mère d'Aza, la famille de Davis) et moins d'Aza. C'est dommage, parce que parler de ces sujets est important, on sent que ce roman a une portée autobiographique pour l'auteur. J'espère que d'autres l'auront aimé et pourront le défendre comme il se doit, parce qu'il mérite d'être découvert.

Petits mots:

  1. C'est un auteur que je dois découvrir =)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je te souhaite de le découvrir, j'ai adoré Nos étoiles contraires, après à toi de choisir celui qui te tentes le plus pour commencer :)

      Supprimer
  2. Ah oui... bon...
    Comme souvent, quand le personnage possède des troubles psychologiques, c'est mal abordé dans le livre. Quelle surprise !
    Ça aurait pu être intéressant mais le côté obsessionnel d'Aza... pour sa personne, va certainement me gâcher la lecture... Je passe !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Après, je l'ai ressenti comme ça, j'ai vu de bons avis et des moins bons... C'est tout le style de John Green, les points de vues divergent totalement ^^ Mais je comprends ton avis.

      Supprimer
  3. Je vais probablement suivre ton conseil et le lire pour me faire mon propre avis. Les avis dessus sont tellement différents ^^ Concernant ce que tu dis sur l'enquête, ce n'est pas la première fois que je lis ça, alors il faudra que j'évite d'en attendre trop sur ce point.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est l'idée avec John Green et ce, pour chacun de ses romans. Il faut s'en faire son propre avis, c'est pour cela que je souhaite lire les autres en dépit de tout ce que je peux lire dessus ^^ J'espère qu'il te plaira ;)

      Supprimer
    2. Merci :) Perso, Nos étoiles contraires, La face cachée de Margo et Looking for Alaska sont les trois que j'ai lus et j'en garde de bons souvenirs.

      Supprimer
    3. Qui es-tu Alaska et La face cachée de Margo comptent parmi mes priorités en matière de John Green, j'espère les apprécier également !

      Supprimer
  4. Les personnages égoïstes sont les plus énervants ^^

    RépondreSupprimer
  5. John Green et moi ce n'est pas une folle histoire, dommage que celui-ci ne l'ai globalement pas fait avec toi :/ Je ne pense pas le lire

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est le problème de John Green, c'est que soit tu aimes ou pas et que cet avis fluctue selon les romans lus ^^ Je comprends ton avis.

      Supprimer
  6. Je n'ai vu que des avis mitigés sur ce livre :/
    Personnellement, je n'ai jamais lu le moindre livre de John Green...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si les romans de John Green t'intéresse, je ne peux que te conseiller de tester, parce que peut-être que sur toi ça marchera. C'est la marque de fabrique de John Green, tu peux aimer un roman et détester le suivant. Perso, j'ai vu de bons avis dessus, à toi de voir, même si je comprends que celui-ci te tente peut-être moins :)

      Supprimer
  7. C'est dommage que tu aies été déçue, même si je comprends pourquoi, c'est pas évident quand on accroche pas au personnage principal !
    Je le lirai sûrement un jour pour me faire mon propre avis (je l'ai en VO dans ma liseuse mais je me presse pas parce que la VO c'est pas encore trop ça pour moi ^^)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as parfaitement raison de le lire et d'en faire ton propre avis, beaucoup l'ont aimé, tu en feras peut-être partie (je te le souhaite ^^)
      Oui, j'ai un très gros problème, quand le personnage principal est trop tête à claques pour moi, je n'accroche pas au récit (Le livre de Saskia, Le voleur de coeur, Une vie ailleurs, Entre chiens et loups...) c'est terrible. J'ai toujours l'impression de louper un truc à cause d'un détail quand je vois l'enthousiasme des autres ^^"

      Supprimer
  8. Bon je t'avouerai que ce roman est un peu cher donc j'espère qu'ils le sortiront en poche, sinon j'essayerai de me le trouver d'occasion ou de l'emprunter ^^ En tout cas je suis contente que globalement tu ais aimé! :D

    RépondreSupprimer
  9. Je serai assez curieuse d'y jeter un œil je dois dire :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si tu as l'occasion, je te souhaite de le lire et de l'apprécier ^^ Il est cool malgré tout :)

      Supprimer