Les dernières chroniques

13/05/2017

James McAVOY ~ Penelope, Tolstoï le dernier automne + Wanted

JAMES McAVOY

Né le 21 Avril 1979 à Glasgow, Écosse



Penelope
Réalisateur : Mark Palansky
Compositeur : Joby Talbot
Date de sortie : 2006
Durée du film : 1 heure et 30 minutes
Genre (s) : Fantastique ; Comédie ; Romance


Casting :
Christina Ricci – James McAvoy – Simon Woods – Reese Witherspoon – Richard E. Grant – Catherine O'Hara – Peter Dinklage – Ronni Acona

 
Synopsis :
Une sorcière a jeté un sort sur la première fille qui naît dans la famille Wilhern : Pénélope. Pour y échapper, elle devra épouser un garçon issu de la noblesse. Pénélope est une romantique. Elle décide de fuir loin de sa famille et d'affronter le Monde.


Mon avis :
Je l'avais vu en VO il y a des années et je le recherchais désespéramment en DVD, parce que ce film, c'est l'un de mes préférés, avec Big Fish. Il est particulier, il a son charme, il n'est pas parfait, mais il est très beau, très sympathique et drôle, touchant et magique. Il compte parmi mes films chouchous, ce fut un coup de foudre !

L'intrigue nous présente une petite fille, Penelope, qui se voit doter d'un nez et d'oreilles de cochon, à cause d'une malédiction familiale. Pour mettre fin au sort, elle doit épouser un garçon issu de la noblesse, mais rien ne se déroule comme prévu, les hommes la fuit et Penelope décide de fuir sa vie. Cette histoire est un conte de fée moderne, il y a la petite princesse malheureuse et victime d'un sort, intelligente et empathique, rejetée par son physique différent. De l'autre, il y a les princes charmants, dont l'un pourrait s'avérer être le héros, sauf que nous sommes dans la vraie vie. Et les antagonistes courent les rues pour attraper le monstre.

Il y a beaucoup de philosophie, une belle leçon d'acceptation de soi, de la différence, de voir au-delà des apparences, de famille et d'amour. C'est une histoire qui me parle et qui me touche énormément et elle est bien filmée, le rendu un brin fantastique se manifeste par la sorcière ou par la chambre de Penelope. C'est une pure merveille cette chambre, elle est magnifique, les couleurs, cette balançoire en plein milieu de la pièce, l'arbre factice ou les fenêtres qui donnent sur le désert, c'est tout un monde. Celui d'une jeune femme qui n'a connu que sa maison et qui va sortir affronter l'extérieur, camouflée derrière une immense écharpe et un style vestimentaire très jolie, entre enfance et femme.

Penelope est très touchante, Christina Ricci donne une véritable âme à son personnage, un côté loufoque et drôle, naïve et philosophe. Penelope est extraordinaire, et les personnes qu'elle croise sont tout aussi déjanté qu'elle et intéressant. Il y a Edward, le prétendant qui s'allie avec le journaliste Lemon. Simon Woods (Orgueil et préjugés) et Peter Dinklage (Game of thrones) forment un duo très sympathiques et marrant à voir à l'écran. Il est intéressant de noter leurs évolutions respectives. Chaque personnage connaît plus ou moins un changement, comme la mère de Penelope, Catherine O'Hara est dans son rôle de mère poule ou encore James McAvoy dans son rôle de Max. Ce dernier est un vrai coup de cœur, dans le personnage que l'acteur, il donne pas mal de nuances à Max, de abattement à la surprise, en passant par tant d'émotions.

Les effets spéciaux sont peu nombreux, ils sont même inexistants, pas de magie à proprement parlé, elle survient autrement et est montré différemment. Ce qui donne un rendu très curieux, mais totalement en adéquation avec le cadre, j'ai adoré ce parti pris. Le manoir de Penelope comme les autres décors nous plongent dans un monde, dans un univers, c'est joli, c'est bien filmé, l'image est très belle. Il y a une esthétique autour de ce film et les musiques accompagnent à merveille le tout. C'est prenant, sans prétention, frais et divertissant, c'est pour moi un petit bijou et je suis très heureuse d'avoir pu le revoir. Il est unique.



Tolstoï, le dernier automne
Réalisateur : Michael HOFFMAN
Compositeur : Sergei YEVTUSHENK
Date de sortie : 2009
Durée du film : 1 heure et 52 minutes
Genre (s) : Biographie ; Drame


Synopsis :
Un film dramatique et biopic de Michael Hoffman sorti en 2010 sur la dernière partie de la vie de Tolstoï, le romancier russe auteur de Guerre et Paix et d’Anna Karénina.

 
Casting :
Helen Mirren – Christopher Plummer – Paul Giamatti – Anne-Marie Duff – James McAvoy – Kerry Codon


Mon avis :
Un très beau et bon film, intéressant et juste. Il est marquant et je vous conseille de le voir. Il nous raconte les derniers mois de la vie de Tolstoï. Derniers mois qui n’ont pas été de tout repos pour l’écrivain tiraillé entre Tchertkov qui souhaite voir les œuvres de l’auteur revenir au peuple russe et sa femme Sofya qui voit en Tchertkov un arriviste.

Par la suite, nous rencontrons le cercle de proches de Tolstoï, Sacha, sa fille, l’auteur lui-même, Tchertkov, Macha, Valentin, tout autant de personnages que de personnalités intéressantes. Le film réussit à nous faire détester la comtesse, car dès le départ, on n’apprécie guère ses manières. De plus, les propos de Tchertkov à Valentin ne peuvent nous emmener ailleurs. Cependant la réalité est tout autre, intervient alors les nuances, voire même l’évolution.

Nous suivons Valentin et ses changements au fur et à mesure que le film avance. James McAvoy est toujours aussi bluffant de justesse et donne une interprétation très bonne de son rôle de jeune innocent qui découvre tout. J’ai beaucoup aimé la relation qu’il entretient avec Tolstoï, tout en respect et retenu. De même que celle qu’il a avec la comtesse, une belle histoire de complicité. C’est mon premier personnage favori.

Le deuxième étant celui de la comtesse, éblouissante Helen Mirren. C’est vraiment une actrice formidable, son rôle de Sofya m’a épatée. Elle est tantôt hystérique tantôt touchante, c’est un personnage fort et incroyable que l’actrice nous livre avec brio. Sincèrement pour les fans d’Helen Mirren, je ne peux que vous conseiller de le voir. Vous allez adorez la prestation de cette femme époustouflante. Le film est basé sur la relation qu’elle entretient avec son mari, on ressent un côté Guerre et Paix dans leur relation. On se retrouve touché par leur complicité, leur amour fort, mais on ne peut que s’empêcher d’être ému lorsqu’on les voit se disputer de manière violente.

Les autres personnages sont moins présents, à part Tchertkov qui tient un rôle central, celui d’ambitieux arriviste qui prend l’auteur pour une icône. Il calque son idéal sur l’écrivain pour qu’il corresponde à l’image qu’il se fait de Tolstoï. C’est un comportement ouvertement outrancier et horrible que nous présente l’acteur, certes excellent dans son rôle, mais terrible en conséquences sur la vie des Tolstoï.

Quant à Tolstoï lui-même, je l’ai trouvé merveilleux, sensible. On lui trouve un côté seul et incompris. Il est entouré de personnes qui cherchent à obtenir ses droits d’auteur que pour leur propre compte, il aime sa femme, mais son comportement le poussera plutôt à fuir. Christopher Plummer livre une interprétation grandiose et se hisse au même niveau qu’Helen Mirren. L’interaction entre les deux comédiens marche divinement bien, ils sont supers tous les deux.

Les décors sont simples, mais agréables à voir, ils permettent de se concentrer sur les personnages et leurs répliques, on les oublierait presque. C’est ce qui m’est un peu arrivé, trop prise dans le scénario, j’ai oublié de voir les décors et les accessoires. Ce qui prouve que l’histoire m’a emporté dans la Russie du début du XXème siècle. En revanche, je peux vous assurer que la bande originale est magnifique, belle et mélodieuse, un brin triste, mais vraiment sympathique et touchante. Elle est signée de Sergeï Yevtushenko, que je ne connaissais pas avant le film.

Le scénario est écrit d’après un roman de Jay Parini. Personnellement, le scénario est sympa, prenant, les répliques sont bien construites et le tout vous emporte au cœur des tensions dans la maison Tolstoï. Certaines répliques sont tellement belles qu’elles pourraient devenir culte, il y a beaucoup de poésie dans certains passages. La fin est terriblement belle et touchante, très émouvante. La mise en scène demeure simple, mais elle est juste. Je ne sais pas comment retranscrire de manière exacte ce que l’on peut ressentir en regardant le final, il est vraiment beau et émouvant. Je pense qu’il faut l’avoir vu pour comprendre l’idée que je cherche à développer.



Wanted : Choisis ton destin
Réalisateur : Timur BEKMAMBETOV
Compositeur : Danny ELFMAN
Date de sortie : 2008
Durée du film : 1 heure et 50 minutes
Genre (s) : Action ; Fantastique


Synopsis :
Wesley Gibson a toutes les raisons du monde d'être malheureux. Tyrannisé par son patron, malmené par ses collègues de bureau, trompé et humilié par sa petite amie, ce jeune loser victime d'angoisses récurrentes, ne survit qu'à coup de tranquillisants et de plateaux repas macrobiotiques. Dur à vingt-cinq ans... C'est alors qu'une fille de rêve fait irruption dans sa triste vie. Fox est une tueuse d'élite, affiliée à une secte ultra secrète : la Fraternité, dont les membres se sont érigés en instruments du Destin. Leur devise séculaire : "Un homme de tué, mille hommes de sauvés"...

 
Casting :
James McAvoy – Morgan Freeman – Angelina Jolie – Thomas Kretschmann – Common – Konstantin Khabensky – Marc Warren – Terence Stamp – Chris Pratt – Kristen Hager


Mon avis :
Un film plutôt sympa qui joue à fond sur le divertissement et qui ne s’en cache pas. Ca fait du bien de voir ce genre de film entrainant et bien réussi. Les deux heures passent assez rapidement tant le rythme est fluide, on ne s’ennuie jamais, car les explications autant que l’action sont autant présent qu’intéressant. La scène d’ouverture est d’une importance capitale, mais je ne vous dirais pas en quoi, un peu de suspense. J’ai beaucoup aimé sa mise en scène et la transition qui nous mène vers Weasley Gibson est plutôt sympathique.

Nous suivons dans un premier temps la vie assez « minable » de Gibson, persécutée par sa patronne, comptable stressé en permanence, avec une copine le trompant avec son meilleur ami. Il se perçoit comme un looser et accepte de se faire marcher sur les pieds en permanence. Jusqu’au jour où il croise la route de Fox et celle de la Confrérie. Ce sont des assassins, groupe auquel appartenait le père de Weasley. Ce dernier étant tué par un certain Cross, Weasley se fait enrôler et devient un son tour un membre de la Confrérie.

C’est une histoire que j’ai trouvé passionnante, pas pour la partie je venge mon père, mais par les rebondissements qui surviennent et pour les idées développées. Weasley s’interroge sur qui il est vraiment, sur le pourquoi de tuer telle ou telle personne. On suit son évolution physique et mentale durant tout le film et c’est un très bon point. La vérité sur la Confrérie et sur Weasley font partie des rebondissements que je ne peux pas dévoiler sans gâcher le film, je me tais, mais j’ai trouvé la réalité très surprenante. Le personnage même de Weasley est très bien interprété, James McAvoy a fait un travail incroyable sur le personnage, à la fois un parfait looser et un parfait assassin. Il est toujours juste dans l’émotion et très classe dans le film. C’est un très bon acteur qui mériterait d’être un peu plus connu.

Ensuite l’idée que j’ai jugé être très intéressante, le Destin. C’est une machine à tisser. La machine ne cesse de tisser le Destin, des fils qui se croisent et s’entremêlent, et selon comment les fils se croisent, cela signifie un 1 ou un 0. Cette suite numérique donne lieu à une Interprétation de la part de Sloan, le chef de la Confrérie. Une fois l’interprétation faite, la suite numérique donne un nom, ce nom appartient à une personne qu’il faut abattre. C’est un concept que je pense être original et sympa à exploiter. Cette machine est un élément important du film.

Que dire des autres personnages ? Ils sont peu présents. Mis à part Sloan, Fox et Weasley, voire Cross, les autres sont très peu vus. Néanmoins, les membres de la Confrérie semblent avoir chacun leur « faculté », exterminateur, réparateur… Fox est un protagoniste féminin très particulier, elle semble apprécier Weasley, mais en même temps, quelque chose me dit qu’il n’est rien d’autre qu’un jeu, comme un nouveau passe-temps. Angelina Jolie montre qu’elle est une bonne actrice, même si ce rôle de Fox se rapproche beaucoup de celui de Lara Croft qu’elle a déjà interprété.

Sloan est un protagoniste intéressant. Tout le long du film on s’interroge sur qui il est, ses motivations, son but… On se rend compte à quel point il est complexe et ne laisse rien transparaitre de ses véritables intentions. Il faut attendre la fin du film pour comprendre toute la portée du personnage incarné avec brio par Morgan Freeman, un excellent acteur. Quant à Cross, il ne fait que des apparitions brèves, cependant, elles sont toutes importantes. Néanmoins, et une fois de plus, la vérité sur son rôle et son importance ne transparaissent qu’à la fin.

De là survient un point qui pourrait en agacer plus d’un, le fait qu’il faille attendre d’être loin très loin dans le film pour assembler toutes les pièces du puzzle et voir enfin clair. Personnellement, j’ai adoré ce côté-là du film, j’ai même trouvé cela plus vivant et plus intéressant. Aussi, la vulgarité et l’abondance de violence pourrait en dérouter plus d’un. Je vous rassure tout le film n’est pas comme ça, ce ne sont que des courts moments, mais ils sont toujours très intenses ! Je pense que ça doit faire partie de l’univers du comics reprise ici dans le film, je pense surtout qu’il s’agit là d’un parti pris comme un autre.

Les décors sont sympathiques rien de bien éblouissant, puisque l’action concentre toute l’attention. Quant à la bande originale, je l’ai trouvée géniale. Les morceaux instrumentaux correspondent bien avec les scènes défilant sous nos yeux tandis que les chansons sont très bien choisies et donnent du rythme. C’est vraiment une très bonne bande son composée par Danny Elfman, loin de l’univers de Burton pour lequel il a si souvent collaboré.

11 commentaires:

  1. je sais que j'ai vu Wanted mais je ne me rappelle pas si j'ai vu le 1er

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Penelope est rarement mis en avant, c'est par hasard que je l'ai vu la première fois et j'ai eu un mal fois à le trouver en DVD. Du coup, il n'est pas très connu, j'espère que tu auras l'occasion de le voir (ou le revoir ^^).

      Supprimer
  2. 3 films que je note !! Tu m'as donnée très envie de voir Penelope, avec une petite mention de Big Fish qui est un film que j'ai beaucoup aimé aussi^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère que tu pourras les voir tous les trois, James McAvoy est un super acteur, bon visionnage ;)

      Supprimer
  3. Hello ! ♫

    Voici la newsletter de la semaine ! J'arrive enfin à gérer mon temps avec le stage, même si je ne lis plus beaucoup pour le coup..

    Les deux chroniques :
    • http://the-adventures-of-a-penguin.blogspot.fr/2017/05/on-saccroche-nos-contes-de-fees-jusqua.html

    • http://the-adventures-of-a-penguin.blogspot.fr/2017/05/aussi-dingue-que-cela-puisse-paraitre.html

    Et le rendez-vous littéraire, modifié, et qui représente mes lectures des deux dernières semaines :
    http://the-adventures-of-a-penguin.blogspot.fr/2017/05/hell-choose-me.html

    On se retrouve la semaine prochaine. Bonne lecture !

    RépondreSupprimer
  4. Je n'ai vu aucun de ces films mais Penelope semble pas mal du tout :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère que tu pourras voir Penelope, il est très mignon et sympathique ^^

      Supprimer
  5. J'ai découvert James McAvoy avec Split qui est sorti récemment et depuis j'ai envie de découvrir les films dans lesquels il a joué avant. Penelope a l'air vraiment top!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Split me tente énormément depuis que j'ai vu la bande annonce... J'espère que Penelope te plaira si tu le découvres ;)

      Supprimer
  6. Oh moi aussi Pénélope et Big Fish sont mes films préférés ! Il faut que je trouve du temps de les revoir, ça fait trop longtemps !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh, je suis super ravie de trouver quelqu'un qui connait Penelope et qui l'a apprécié. Il est tellement peu mis en avant ^^ J'espère que tu pourras le revoir, lui et Big Fish.

      Supprimer